LE PARTENARIAT (4)

Je vous remercie pour les contributions très enrichissantes que vous avez bien voulu partager avec moi toute cette semaine et la journée d’hier en particulier. 


Quelque soit le type de partenariat, nous devons retenir l’idée d’objectif commun. Ce dernier doit être clairement défini par et pour les différentes parties en présence.

Et en vue d’atteindre cet objectif, bien entendu, chaque intervenant aura une mission particulière à remplir.

Ma mission, mes actions, mon cahier de charge seront différents de celui de mon ou mes partenaires. N’empêche que nous recherchons le même résultat.


Dès l’instant où l’un des partenaires décide d’atteindre d’autres objectifs sans en discuter avec l’autre en vue de le rallier à sa cause ou d’obtenir un nouvel accord, les jeux sont faussés.

Vous n’allez plus dans la même direction puisque la destination n’est plus la même. Les objectifs peuvent être adaptés en cours d’exécution. Là n’est pas le problème.

Il se pose lorsque l’une des parties oublie les principes de bases de ce qu’est un partenariat et se met à agir comme étant seule dans l’affaire, ignorant ou méprisant les conséquences que cela pourrait avoir sur les autres. 
Cela reste …


A demain!
Marie Ange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *